Les épreuves du concours

Épreuves du concours externe de recrutement de professeurs de lycée professionnel. diplome

Sections pour lesquelles il n’existe pas de diplôme

de niveau supérieur à celui du baccalauréat relevant du groupe A

A. ― Epreuve écrite d’admissibilité

Etude d’un produit, d’une réalisation, d’un processus, d’un service ou d’une action de maintenance.

L’épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser les connaissances et les compétences requises afin d’effectuer des analyses et/ou de proposer des solutions ou des modifications en réponse à des contraintes propres au domaine professionnel concerné.

S’appuyant sur un dossier technique qui peut contenir différentes données relatives, soit aux caractéristiques du produit, soit au moyen de production, soit à l’action de maintenance, soit au service, l’épreuve conduit les candidats à :

― effectuer des analyses et des recherches ;

― interpréter des valeurs spécifiées et des prescriptions techniques ;

― vérifier des caractéristiques et/ou justifier des choix ;

― proposer des solutions ou des modifications afin de satisfaire à des prescriptions techniques.

Durée : cinq heures ; coefficient 3.

B. ― Epreuves d’admission

1° Présentation d’une séquence de formation portant sur les programmes du lycée professionnel.

Durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l’exposé : une heure ; exposé : trente minutes ; entretien : trente minutes ; coefficient 3.

L’épreuve a pour but d’évaluer, dans la section choisie, l’aptitude du candidat à concevoir et à organiser une séquence de formation reposant sur la maîtrise de savoir-faire professionnels, en fonction d’un objectif pédagogique imposé et d’un niveau de classe donné.

Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ou à un processus.

La séquence de formation s’inscrit dans les programmes de lycée professionnel dans la discipline considérée.

Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter la démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire la séquence de formation qu’il a élaborée, à présenter de manière détaillée une des séances de formation constitutives de la séquence.

Au cours de l’entretien avec le jury, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu’à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu’il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

2° Epreuve sur dossier comportant deux parties.

14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. (Durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l’épreuve : une heure ; coefficient 3.)

Première partie :

Soutenance d’un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat, suivie d’un entretien avec le jury. (Présentation n’excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes.)

L’épreuve vise à vérifier l’aptitude du candidat à présenter son dossier au moyen d’un exposé structuré, à analyser une situation en liaison avec l’enseignement de la spécialité dans l’option du concours, à proposer l’utilisation de moyens d’enseignement adaptés, notamment informatiques, audiovisuels, à identifier des problèmes d’enseignement et à préciser des conditions de réussite pour un public visé.

L’épreuve prend appui sur un dossier de quarante pages au maximum, réalisé à partir d’une situation empruntée à l’entreprise, ou à partir de l’expérience professionnelle du candidat, et exploitable dans l’enseignement. Le dossier précise son mode d’exploitation dans l’enseignement de la discipline, en fonction de la spécialité choisie au concours (définition des objectifs, des contenus visés, des types d’activité, prolongements pluridisciplinaires éventuels.)

Le jury appréciera les qualités d’analyse du candidat, sa capacité à communiquer, la rigueur et la structure de l’exposé, la pertinence des réponses aux questions posées, la connaissance de la spécialité à enseigner (ses finalités, ses contenus, son évolution) et des filières professionnelles correspondantes.

Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs au moins avant le début des épreuves d’admission.

Seconde partie :

Interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique et responsable ». (Présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)

Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d’un document qui lui a été remis au début de l’épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l’épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « Les compétences professionnelles des maîtres » de l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006.

L’exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s