La conduite défensive

Les Excuses

«Je n’ai pas de temps à consacrer à la conduite défensive» est un argument que l’on entend souvent lorsqu’on évoque ce thème. Dès que l’on parle de conduite défensive, on pense immédiatement à une conduite plus molle qui aura pour conséquence une perte de temps. Autour de la «table des habitués», on a souvent l’impression que la conduite défensive est réservée aux chauffeurs qui manquent de caractère.

Adopter une conduite défensive, c’est d’abord contrôler ses propres impulsions, et parfois mettre le doigt sur ses faiblesses. Mais cela signifie aussi agir de manière aimable et avenante avec les autres usagers de la route. Dans la vie de tous les jours, chacun est invité à faire preuve d’un comportement empreint de respect d’autrui et d’une certaine philosophie de la vie. Pour quelle raison n’en serait-il pas de même sur la route?

C’est peut-être que le facteur «temps» y joue un rôle déterminant; lorsqu’un bouchon bouleverse la planification de la journée, les choses commencent à se corser. Et ce ne sont pas les autres usagers de la route qui vont vous aider à rattraper le temps perdu. Au début, le stress commence par faire monter le taux d’adrénaline.

L’être humain qui est soumis au stress devient plus actif, mais aussi plus agressif. Donc, plus les exigences formulées par l’employeur et par les clients sont élevées, et plus la pression monte, surtout si des problèmes d’ordre privé viennent se greffer sur ce genre de situation. Et il faut bien que la soupape s’ouvre pour laisser échapper ce surplus de pression.

Le chauffeur qui fait la chasse aux minutes toute la journée ne laissera pas un mètre de trop au véhicule qui le précède, et il finira par le dépasser, coûte que coûte. A la fin de la journée, ce chauffeur-là sera épuisé.

Vivre ainsi en permanence, stressé et frustré, n’est pas une solution.

Par contre, celui qui fait preuve de motivation et qui a appris à canaliser son agressivité, sera capable d’adopter une conduite défensive. Le véhicule sera ménagé, la consommation de diesel baissera, les autres usagers de la route seront tout à coup plus aimables et le soir venu, ce chauffeur disposera encore de suffisamment d’énergie pour d’autres activités.

Il ne serait pas juste de prétendre qu’une conduite défensive permet de gagner du temps. En revanche, si vous faites le compte des avantages et des inconvénients de cette manière de concevoir la conduite d’un poids lourd, vous vous rendrez vite compte que le chauffeur qui la pratique est gagnant, tout comme son patron d’ailleurs.

Source: sécurité routière suisse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s