La conduite en hiver (VL)

Conseils pour la conduite en hiver

La conduite hivernale peut se révéler décourageante, spécialement en présence de neige ou de glace. Les étapes ci-dessous vous permettront d’assurer votre sécurité et d’éviter d’avoir des collisions au cours des prochains mois d’hiver, alors que le vent soufflera en bourrasques.

Étape 1 : Préparer le véhicule à la conduite hivernale

  • Les pneus d’hiver constituent un choix judicieux, car ils procurent une meilleure traction sur la glace et la neige.
  • Conservez un grattoir et une brosse à neige dans votre voiture, ainsi que des articles d’urgence tels qu’une pelle légère, des câbles de démarrage et une lampe de poche.
  • Vérifiez que les rétroviseurs, les glaces et le toit de votre véhicule sont dépourvus de neige ou de givre avant d’aller sur la route.

Étape 2 : Conduire lentement et doucement

  • Évitez les arrêts et virages brusques lorsque vous conduisez, car ces manœuvres sont susceptibles de causer une perte de contrôle et un dérapage.
  • La vitesse excessive est la principale cause des collisions qui surviennent l’hiver. Faites en sorte de conduire lentement et prudemment sur les routes couvertes de glace ou de neige.

Étape 3 : Ne pas talonner

  • L’hiver vient aggraver les risques auxquels s’expose un conducteur qui suit de trop près la voiture de devant. La distance d’arrêt est beaucoup plus longue sur des routes glacées ou enneigées que sur une chaussée sèche; il convient donc de maintenir une distance suffisante entre votre véhicule et celui du devant.

Étape 4 : Freiner avant de tourner

  • Freinez lentement en vue de réduire votre vitesse avant de prendre un virage. Une fois que vous avez tourné, vous pouvez accélérer de nouveau.

Étape 5 : Apprendre à contrôler les dérapages

  • En situation de dérapage, vous devez aller à l’encontre de votre instinct naturel, braquer le volant dans le sens du dérapage et accélérer. Cette façon de faire provoque le transfert du poids de l’avant vers l’arrière du véhicule et permet souvent au conducteur de reprendre la maîtrise de son véhicule.

Étape 6 : Allumer les phares

  • Allumez vos phares afin d’accroître votre visibilité pour les autres conducteurs.

Étape 7 : Pas de régulateur de vitesse

  • N’utilisez jamais le régulateur de vitesse lorsque la chaussée est enneigée, glacée ou mouillée; si votre véhicule fait de l’aquaplanage, elle tentera d’accélérer et vous en perdrez peut être le contrôle.

Étape 8 : Ne pas freiner par petits coups successifs

  • Si votre véhicule est équipé d’un système de freinage antiblocage (ABS), ne freinez pas par petits coups successifs, enfoncez plutôt la pédale de freins et lassez le système travailler.

Étape 9 : Consacrer toute son attention à la conduite

  • Il est plus ardu d’effectuer certaines manœuvres dans la neige. Assurez-vous de bien prévoir votre prochain geste afin de disposer de tout l’espace nécessaire aux virages et aux arrêts.

Source : sécurité routière canadienne

Voir aussi un article beaucoup plus développé du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail : « Conseils pour la conduite hivernale » : https://www.cchst.ca/oshanswers/safety_haz/icesnow.html

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s